Où l'on est sur le point de décrocher la lune

Page précédente : Dans lequel on assiste à un changement de lune

Une fois de plus, l’esprit d’enfance à gagné la partie car les rencontres théâtrales ont fait germer l’idée d’une manifestation encore plus large, selon l’expression de la sagesse populaire : « Qui n’avance pas recule. » Et c’est ainsi qu’en l’an 2001, le premier festival des Montagn’Arts est né, se définissant tout de suite comme un éventail culturel destiné à faire frémir les Arts Vivants à l’ombre de vieux sommets silencieux et complices où les regards se portent lorsqu’ils libèrent leurs rêves. Sur tout un week-end, début mai, les vallées ont résonné de chants avec Sophie Donnet, la chorale de Corps et Christiane Oriol, de contes avec Véronique Poulet, de lectures en compagnie de «  Jean, berger d’Entraigues », de cirque avec le Manicomi théâtre et son spectacle «  Boum ». Il est même arrivé des choses bizarres, comme le raconte Françoise Eymeri : «  Ce jour-là, les habitants de Lavaldens avaient vu des créatures étranges déambuler dans les rues du village : mi yétis mi girafes, recouvertes de grands poils drus. Des bergers parlant un dialecte inconnu les accompagnaient. Les enfants étaient inquiets, un peu effrayés. Les adultes les rassuraient, sans savoir eux-mêmes si ces bêtes bizarres étaient réelles ou imaginaires. Mais d’où venaient ces Yocks ? Personne ne le sut. Même encore aujourd’hui, le mystère demeure. »

Derrière la féerie, quelques bénévoles enthousiastes font marcher la mécanique. « On n’était pas bien nombreux, on faisait un peu tout ! » résume la présidente Claire Ploquin. En tout cas, le Théâtre de la Lune reçoit l’écoute attentive de Mme Bertini, maire d’Entraigues, et de l’équipe du Parc National des Ecrins qui met systématiquement trois ou quatre personnes à disposition de l’association  pédagogiquement reconnue en 2001 par l’obtention de l’agrément académique pour l’intervention théâtrale en milieu scolaire.

L’année suivante est une année clé de l’installation de l’association en Valbonnais. En effet, chaque mois de 2002 voit fleurir une nouvelle animation : fabrication de marionnettes à Siévoz avec «  Les amis du Besset », cinquième carnaval, participation au premier festival « Ouvrez les guillemets » sur le thème du polar avec la venue des auteurs Thierry Crifo et Franck Pavloff, comme le raconte Magali Clément : « L’atelier théâtre pour enfants d’Entraigues nous a fait rencontrer l’écrivain Franck Pavloff. Il a aidé à la conception de la pièce qui réutilisait un de ses héros, le Furet, et il est venu à la représentation du spectacle. J’ai trouvé très enrichissant de rencontrer un auteur dont je ne connaissais pas les livres. En plus, bien qu’ayant affaire à des enfants, il a pris cette intervention très au sérieux. »

A l’occasion du deuxième festival les Montagn’Arts, le groupe de bénévoles s’étoffe et le programme propose même des animations simultanées : exposition de Clément Mouche, balade patrimoine à Confolens, lectures poétiques, spectacles de théâtre avec «  Improloco » et les «  Saltimbanques » ainsi qu’un moment très fort autour de la danse : la présentation d’extraits de « 99 Duos » par Jean-Claude Gallotta et la troupe Emile Dubois. Mme et M Rambaud se rappellent ces beaux moments : « C’est avec joie que nous avons reçu en novembre 2001 à la salle des fêtes de Valjouffrey le groupe de théâtre ATHEM venu nous interpréter une comédie de Molière «  M. de Pourceaugnac » face à une salle comble et un public enchanté. Le Théâtre de la Lune organise chaque année le festival des Montagn’Arts et nous avons eu le plaisir de recevoir la troupe de Jean- Claude Gallotta qui nous a également charmé avec ses danseuses. »

Un autre grand moment du festival a eu lieu lors de la venue de France-Bleu  pour l’émission «  Bonjour Isère ». Sur un fond sonore tonitruant de la fanfare « Batucada », l’animateur a qualifié Mme le Maire d’Entraigues de «  Super Nicole » avant de lui offrir un cabas France-Bleu. En juillet 2002,  Gilles Cailleau de la compagnie «  Attention Fragile » vient en tracteur installer son chapiteau sous lequel il propose «  Le Tour Complet du Cœur », tout Shakespeare en trois heures ! En août c’est la compagnie amateure « At’ Lyre » qui vient en résidence pour préparer un spectacle sur Mozart : « Amadeus Amoroso ». En octobre, la municipalité d’Entraigues met à la disposition de l’association le local de l’ancienne cure du village. Pour le Théâtre de la Lune, sans mauvais jeu de mots, la fortune désormais va croissant…

Page suivante : Où l'on ose enfin chanter "au clair de la lune"


Les actus à la une !

> samedi 1 juillet 2017
Festival les MontagnArts
aux Côtes de Corps
> samedi 6 mai 2017
Festival les MontagnArts
Préparation du festoch
> samedi 1 avril 2017
Les spectacles des Montagn'Arts
Evelyne Zou !

Newsletter

Facebook

La page facebook des Montagn'Arts